• FR | Sécurité Sociale Universelle Européenne

    (!) Version en cours de consultation & co-conception

    [Texte intégral] :

    Télécharger « FR#SSUE#V0.4.pdf », du 8 déc. 2017 à 18h06

    L’initiative propose une directive socle pour engager l’harmonisation de la sécurité sociale en Europe. Ce socle universel s’articule autour : d’un revenu universel citoyen, garantissant à chacun des ressources primaires ; une protection santé universelle contre la maladie et les pollutions ; une protection sociale universelle complémentaire, contre les risques résiduels de la vie en société ; un financement responsable et solidaire ; un gouvernement démocratique et participatif de la Sécurité Sociale Universelle.

    Sur ce dernier point, les initiateurs de cette initiative insistent particulièrement sur le fait que la sécurité sociale est un (bien) commun, d’intérêt général. C’est ce qui justifie la proposition d’un mode de gouvernement novateur, démocratique et participatif, pour toutes décisions en rapport avec son champ d’application. Ce mode de gouvernement s’appuie sur une(des) convention(s) de citoyens. Si la participation électorale et le système parlementaire constituent le lien juridiquement fondé entre représentants et représentés, cette organisation ne peut plus se suffire à elle seule. Une participation active doit pouvoir
    s’exercer pour ré-impliquer les citoyens dans ce qu’ils ont en commun, pour recréer de la responsabilité collective et de la solidarité, et pour favoriser la compliance dans les règles adoptées. La convention de citoyens répond à cette ambition.


    En outre, les initiateurs de cette initiative soulignent que des politiques publiques de prévention en matière de santé, d’accidents, de pollution et de risques sociaux (discriminations, inégalités, handicap, exclusion...) doivent être mises en œuvre. En effet, la sécurité sociale (qui intervient sur le risque déjà réalisé) ne saurait se suffire à elle seule. L’idéal d’une société du bien-vivre et du bien-être étant de limiter (voir éradiquer) la réalisation du risque très en amont à sa réalisation.